Qui contacter en cas de problème sanitaire ?
Article mis en ligne le 4 février 2018
par jmd, Oger Patrick
Imprimer cet article logo imprimer

En cas de mortalités ou d’affaiblissements de colonies, contactez l’Observatoire des Mortalités et des Affaiblissements de l’Abeille mellifère (OMAA) au 02.41.69.80.69

JPEG - 124.4 ko
Affiche OMMA

Concrètement, le dispositif expérimental mis en place jusqu’au 31 juillet 2019 (Bretagne et Pays de la Loire) est le suivant :

  • appel du guichet unique ( 02 41 69 80 69) par l’apiculteur qui constate un trouble de santé (affaiblissement ou mortalité) de ses colonies ;
  • le guichet unique enregistre la déclaration ;
  • un des 5 vétérinaires répartiteurs de la Région Pays de la Loire (le plus proche disponible) rappelle le déclarant et renseigne un formulaire de déclaration et répartit alors le trouble selon la suspicion qui se dégage :
Répartition selon suspicion
1 : danger sanitaire de 1° catégorie 2 : mortalité massive aigüe 3 : autres situations
Loque américaine, Nosema apis, Tropilaelaps, Aethina tumida Suspicion d’intoxication (pesticides, ...) Autres situations non liées aux 2 premières
DDCSPP (Laval) SRAL (Angers) Vétérinaire local
Intervention d’un vétérinaire mandaté par l’Etat Intervention des agents du SRAL pour connaître l’origine de l’intoxication Si famine, ruche bourdonneuse, essaimage, ..., la visite du vétérinaire n’est pas prise en charge si elle est souhaitée par l’apiculteur
Dépenses prises en charge par l’Etat Dépenses prises en charge par l’Etat Si infection virale, infection bactérienne, mycose, parasitisme, ..., la visite du vétérinaire est prise en charge par l’Etat, hors frais d’analyses actuellement (à raison d’une visite par an et par apiculteur)

A l’issue de la visite, le vétérinaire, accompagné d’un TSA (technicien sanitaire apicole, ex ASA), rédige un rapport de visite dans lequel il consigne ses conclusions qu’il remet au coordonnateur régional OMAA (SRAL).

Ensuite, le compte-rendu final et ses conclusions est envoyé au déclarant par :

  • DDCSPP pour les cas 1 ;
  • SRAL pour les cas 2 ;
  • vétérinaire pour les cas 3.

Enfin, la DGAL (coordinateur national et pilote du dispositif OMAA) recense toutes les déclarations et établit une carte spatio-temporelle des troubles de santé de l’abeille. Les données seront disponibles à la fin du dispositif pilote pour être exploitées afin de mieux gérer la santé de l’abeille.

Pour en savoir plus...

puce Contact

RSS puce

2008-2018 © Abeilles mayennaises - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.67.3